Image

                       Un enfant d'après guerre
        récit de mon enfance pour la première lecture
                      de Pauline et Anaïs - Thomas et Jules 

               texte écrit avec des mots pour les enfants





                                         «de ma naissance à la carrière Militaire»

Je suis né à Wavrans sur Ternoise, village du Pas de Calais, en 1954, dans une petite maison louée par mes parents, Jacques et Lucette (qu'on appelait Odette). Il n'y avait une maternité ou un hôpital que dans les grandes villes, et toutes les mamans des campagnes accouchaient de leur bébé à la maison. Ce vingt six juillet, c'est donc notre bon Docteur Poiteau, le médecin de famille et ma grand mère maternelle Rose, qui étaient venus à la maison pour aider la maman à mettre au monde son bébé. L'échographie n'existait pas encore et à vingt trois heures naissait donc un petit garçon. Le cordon ombilical était entouré autour du cou et je suis né asphyxié et avec la peau d'une couleur bleue-grise ; à tel point que le docteur dit à Maman et à grand Mère Rose: «celui là, vous ne pourrez pas le garder, il va mourir»
Ma grand mère, qui avait eu cinq enfants et a assisté plusieurs mamans à mettre au monde leurs bébés, me déposa près de la cuisinière au charbon, et je fus ainsi sauvé.
Grand mère Rose, habitait avec mon grand Père Alfred dans leur ferme du hameau de Belval à quelques kilomètres de la maison et les grands parents Paternels, Julie et Alphonse occupaient, eux, une petite maison à Wavrans où mon Grand Père était employé au chemin de fer à la gare de Wavrans.













j'ai environ un an

Je suis donc le troisième enfant de la famille, mon frère aîné serge, est né à Belval dans la ferme des Dumont, Dominique tout comme moi naît à Wavrans. Nous nous suivons avec un tout petit peu plus d'un an décart entre les naissances.
Nous n'avions pas de voiture. Mon Père, Jacques, qui avait du abandonner ses études pendant la guerre 1939 1945, alors qu'il avait une douzaine d'années a commencé bien vite à travailler dans les fermes, puis est parti au service Militaire pour deux ans à Donaueschingen en forêt Noire (Allemagne). Il sera Caporal. Peu après ma naissance , il a pu travailler sur l'important chantier de la construction du nouveau monastère de Belval. Ainsi ma maman, Odette, allait souvent rendre visite à ses parents à la ferme de Belval, à pied, avec une poussette et ses trois petits, en passant par le village de Saint Martin ou celui d'Hernicourt, par le chemin des champs.
C'est quand j'avais deux ans que la famille partait habiter la maison que mes parents avaient fait construire à Saint Pol sur Ternoise, à cinq kilomètres de Wavrans et de Belval.

                                         la maison où je suis né                                    La maison de Saint Pol sur Ternoise 
                                                             







.
A 1.png A 2.png